dimanche 30 avril 2017

Quel verdict pour « La Passe-Miroir (tome 1) - Les Fiancés de l'Hiver » par Christelle Dabos ?

Et voici la chronique complémentaire de mon dernier update lecture :) Comme elle était un peu trop longue pour le format, j'ai préféré lui consacrer un article à part entière.

Promis, après ça, j'en ai fini avec mes lectures d'hiver ! En même temps j'ai rien prévu de particulier pour les autres saisons donc ce n'est pas SI grave si j'ai un peu débordé ;-).

La Passe-Miroir - Les Fiancés de l'Hiver -Christelle Dabos

La Passe-Miroir (Tome 1), Les Fiancés de l'Hiver - Christelle Dabos ★★★☆☆

J'ai mis un peu de temps à me lancer dans cette lecture. Les avis unanimement positifs de la blogo et de la booktubosphère me faisaient un peu peur et je redoutais l'effet Aristote & Dante. Et puis, parce que je n'ai aucunement l'intention de mourir idiote, je me suis jetée à l'eau. Remarque que, si je ne l'avais pas fait, ce titre ne ferait pas l'objet d'un article, donc je ne t'apprends pas grand chose.

Pour ne pas faire durer un suspense inutile, je n'ai pas trouvé ce premier tome désagréable. J'ai ressenti beaucoup d'imagination et de potentiel vis-à-vis de cet univers auquel j'ai trouvé des similitudes avec la fantaisie et l'absurdité d'un Alice aux Pays des Merveilles ou de L'Écume des Jours de Boris Vian (ou des souvenirs que j'en ai). Ce n'est pas tout à fait ce à quoi je m'attendais, ni mon genre de prédilection mais ma foi, pourquoi pas. Ça a le mérite de ne pas être vraiment courant dans la littérature jeunesse, donc un bon point pour Christelle.

Fiouf, ce que je suis sympa (ça change, je sais). Tu étais là pour des reproches et des réserves ? Ne bouge pas, j'arrive. Il faut bien que je justifie ces deux étoiles ajourées.

Résumé La Passe-Miroir - Les Fiancés de l'Hiver -Christelle Dabos

Dans un premier temps, j'ai trouvé Les Fiancés de l'Hiver assez lent. Il ne se passe pas grand chose pendant un bon trois-quart de bouquin, et ça fait pas mal long. J'ai eu l'impression que l'histoire ne commençait véritablement que lorsque l'action se déroulait chez Archibald et que les choses avançaient enfin. Et pile au moment où ça devient intéressant, paf ! On arrête le tome 1. Autant un bon cliffhanger de série TV ne me dérange pas, autant sur un livre, ça a tendance à me souler.

Dans un deuxième temps, j'ai trouvé ce livre légèrement confus. Dans le monde de Christelle Dabos, il y a peu de points communs avec notre univers et Ophélie, le personnage principal, est elle déjà très familière avec ce qui l'entoure. Même si elle ne connaît pas du tout l'arche du Pôle, elle l'appréhende avec une grille de compréhension qui n'est pas celle du lecteur. L'effet du personnage-miroir n'est donc pas optimal. Les différents clans, les esprits de famille, les dons familiaux, les talents personnels et tout le reste : la richesse de l'univers fait qu'il est assez difficile à assimiler. Du moins pour moi. À ma connaissance, personne d'autre ne s'en est plaint.

Et en parlant de talents, j'ai regretté que ceux d'Ophélie soit finalement si peu exploités dans ce premier tome. La capacité à se déplacer à travers les miroirs m'a plus donné l'impression d'être un outil d'auteur (destiné à faire avancer ou résoudre les intrigues) plutôt qu'une réelle plus-value pour l'histoire ou le personnage. Quant à ses dons de lectrice, elle ne s'en sert quasiment jamais. Ce n'est pas autorisé, il ne faut pas le faire à tout bout de champ pour ne pas altérer l'histoire des objets, blablabla et que sais-je d'autre. J'espère que les deux "pouvoirs" ont davantage d'utilité et de raisons d'être dans les tomes suivants. Autrement, ce serait un peu du gâchis.

Sans surprise, Ophélie n'a pas éveillé le moindre intérêt en moi. Comme je le disais dans ma réflexion sur cet archétype de personnage féminine jeune, maladroite et grande lectrice, je la trouve finalement assez similaire à toutes ses petites camarades de la littérature jeunesse.
Thorn, sans surprise non plus, m'a un tout petit peu plus intéressée, même s'il n'est pas exempt de défauts et de clichés. Il n'est pas facile à décrypter mais ses talents ont beaucoup de potentiel. Je suis curieuse de découvrir la manière dont l'auteure va l'exploiter et le développer dans les tomes suivants. J'espère ne pas être déçue, parce que je mise beaucoup sur lui !

Dernier détail qui m'a un peu gênée, c'est la répétition dans la description des personnages. Chacun possède un nombre réduit de caractéristiques physiques souvent répétées. À titre d'exemple, voici ce qui est écrit page 134, au sujet de la tante Roseline :

« À la lumière de la lanterne, son teint paraissait plus jaune encore qu'à l'accoutumée. »

et ce qui est écrit seulement 43 pages plus loin, toujours au sujet de la tante Roseline :

« La lumière de la lampe rendait son teint plus jaune qu'il ne l'était déjà au naturel. »

TU L'AS DÉJÀ DIT.
De mémoire, il y a les mêmes redondances avec la taille de Thorn et la beauté de Berenilde. J'ai trouvé ça un peu lourd. Qu'il y ait des rappels à chaque début de tome, je comprends, mais à priori je n'ai pas eu le temps d'oublier que Thorn était immense en 40 pages. Cela me surprend un peu de la part d'une maison de la qualité de Gallimard.

Comme souvent, j'ai passé beaucoup plus de temps sur le négatif que sur le positif, mais comme d'habitude, je l'écris tel que je le pense. Je ne regrette pas du tout de m'être lancée dans la saga et je suis convaincue que c'est un premier tome de qualité pour le genre. Pas tout à fait au niveau d'un Harry Potter ou d'un À la Croisée des Mondes (que je garde toujours en référence) mais tout de même très au dessus de la moyenne. J'aurais aimé lui accorder un 4/5 mais les longueurs ont un peu plombé mon appréciation. Disons que pour ce premier tome, ce serait plutôt un 3,5.

Je sais que vous êtes beaucoup à avoir aimé le livre, alors si tu fais partie de ses fans, n'hésite pas à me dire ce que tu en as pensé, les points sur lesquels on est en accord ou en désaccord. Et à m'encourager pour la lecture du tome 2 ;-).


Lily

dimanche 23 avril 2017

❄ Update Lecture de ma PAL d'hiver ❄ #2

Comment ça, on est au printemps ?

Bon, je te l'accorde, je suis un poil à en retard dans mes updates lecture. Il était prévu que La Passe-Miroir (Tome 1), Les Fiancés de l'Hiver soit intégrée à cet article mais il s'est avéré que j'avais un peu trop à dire à son sujet. Cette lecture fera donc l'objet d'un article qui lui sera spécialement consacré prochainement.

Il nous reste tout de même quatre titres à chroniquer ensemble, donc commençons sans plus tarder !


Dash & Lily's Book of Dares - Rachel Cohn & David Levithan

Dash & Lily's Book of Dares - Rachel Cohn & David Levithan 

4ème de couv' : "J'ai laissé quelques indices pour toi. Si tu les veux, tourne la page. Si tu ne les veux pas, s'il te plaît, repose le carnet sur l'étagère."
Lily a laissé un carnet rouge rempli de challenges sur une étagère de sa librairie favorite, dans l'attente qu'un garçon arrive et accepte le défi. Dash, de mauvaise humeur pendant les vacances de fin d'année, est le premier garçon à ramasser le carnet et à relever les challenge.
Ce qui suit est une romance tourbillonnante qui amène Dash et Lily a échangé leurs défis, leurs rêves et leurs désirs à travers le carnet qu'ils se passent et se repassent un peu partout dans New York. Mais les réelles versions d'eux-même peuvent-elles s'entendre aussi bien que celles dévoilées dans le carnet ? Ou leur chasse au trésor se terminera-t-elle par une incompatibilité aux conséquences désastreuses ?"

Cette lecture a été une moins mauvaise surprise que ce à quoi je m'attendais. À la base, je voulais attendre que le livre sorte en français, parce que je suis pas très fan de la lecture de roman en... autre chose que du français, mais ne voyant rien venir, j'ai décidé de me lancer en VO.

Comme je l'évoquais dans un article précédent, Lily a été un tout petit peu cliché pour mon appréciation mais Dash a été un personnage d'une qualité tout à fait décente. Le principe d'une rencontre en librairie via un carnet de "gages" était ma foi honnête et mignonne et même un peu vendeuse de rêve à toute âme un tant soit peu romantique (et un petit peu geek). Je dirai que les deux tiers de l'histoire remplissent leur job comme il faut. Le dernier tiers, à mes yeux, ressemble plutôt à du remplissage.  Genre "l'éditeur a demandé un bouquin de 260 pages et on en a que 180, donc qu'est-ce qu'on fait ?". L'histoire du chien, du lancé de bébé et du commissariat m'a semblé un peu trop wtf-qui-est-sorti-de-derrière-les-fagots. Heureusement que les quelques dernières pages rattrapent un peu le truc et font retomber l'histoire sur ses pattes.

Malgré un petit bémol, je reste donc sur une lecture sympathique. À garder pour les périodes de fêtes, quand on a envie d'une lecture légère, sans prises de tête et rapide.



--- --- --- ---


La Princesse des Glaces - Camilla Läckberg

La Princesse des Glaces - Camilla Läckberg 

4ème de couv' : "Erica Falck, trentenaire installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise où elle écrit des biographies, découvre le cadavre aux poignets tailladés d'une amie d'enfance dans une baignoire d'eau gelée. Impliquée malgré elle dans l'enquête, Erica est vite convaincue qu'il ne s'agit pas d'un suicide. Elle se lance à la conquête de la vérité et met au jour, dans la petite société provinciale qu'elle croyait bien connaître, des secrets détestables..."

(J'ai légèrement tronqué cette quatrième, qui en révèle beaucoup trop à mon goût.)

La Princesse des Glaces est le premier tome d'une série mettant en scène Erica Falck, une auteure suédoise qui va se retrouver impliquée malgré elle dans une enquête policière sur une affaire de faits divers. Chacun des 9 tomes que comporte pour le moment la série correspond à une enquête.

Les deux premiers volumes des aventures d'Erica m'ont été offerts par ma soeur pour Noël et ma foi, c'était plutôt un bon choix. C'est typiquement le genre de lecture que j'aime beaucoup, avec une écriture soignée et facile, des personnages crédibles, une histoire fouillée et un environnement travaillé. On rentre très vite dans l'atmosphère de la petite ville de Fjällbacka et de ses environs, dépeinte de manière très réaliste. L'enquête est plutôt bien menée avec des révélations et des rebondissements tout au long de la lecture.
J'ai un tout petit moins apprécié les sortes de mini-cliffhangers de fin de paragraphe/chapitre où il est dit qu'un personnage découvre quelque chose d'important (mais sans préciser quoi) avant de changer complètement de scène et de ne dévoiler l'indice que bien plus tard. Je trouve que l'histoire n'a pas besoin d'un procédé aussi artificiel pour tenir son lecteur en haleine.

En dehors de cette réticence, la plume de Camilla Läckberg est vraiment une jolie découverte et je lirai les différentes suites de cette saga avec plaisir. J'ai d'ailleurs déjà lu le deuxième tome, donc je vous parle tout de suite et ci-dessous.

Le Prédicateur - Camilla Lackberg 

Pas de 4ème ! Elle révèle beaucoup trop d'éléments du premier et du deuxième tome ;-).

Je ne vais pas passer trop de temps sur ce deuxième volume, étant donné que mon avis est globalement et sensiblement le même que le premier. À noter que j'ai tout de même un peu moins aimé cette deuxième enquête que j'ai trouvé un peu plus laborieuse. Disons que ça tournait légèrement en rond et qu'il y avait un petit moins de rebondissements que sur le premier tome. Je ne m'attendais pas non plus à ce qu'Erica soit autant en retrait dans cette histoire. Elle a quelques circonstances atténuantes mais j'espère que ce sera plus équilibré par la suite.

En dehors de ça, Camilla Lackberg est toujours très agréable à lire et il me tarde de découvrir les tomes suivants !

Note : Si le premier tome se passant en plein hiver était adapté à la PAL, le second qui se déroule en plein été caniculaire mérite sans doute d'être lu sous des températures plus élevées.



--- --- --- ---


Peur Blanche - Ken Follett

Peur Blanche - Ken Follett 

4ème de couv' : "Vent de panique sur la Grande-Bretagne : un échantillon du virus Madoba-2a disparu du laboratoire Oxenford Medical. Le Madoba-2, contre lequel Oxenford cherchait à créer un vaccin, pourrait devenir une arme biologique effroyable, susceptible de contaminer une ville entière en quelques heures.
Alors qu'Antonia, l'ancienne flic devenue responsable de la sécurité, tente de contrôler la situation et de contenir les médias, un groupe de preneur d'otages séquestre le P-DG, Stanley Oxenford, et sa famille...
Que veulent-ils ? Qui leur a donné les informations confidentielles ayant permis cette offensive ?"

Il faut savoir que je lis du Ken Follett sans même me renseigner sur le sujet du bouquin avant de l'ouvrir. Quand je tombe sur l'un de ses titres en occasion, je l'achète et je me dis que ça me fera une lecture sympa et accessible entre un pavé et un livre compliqué. Peur blanche n'a pas dérogé à la règle.

J'aime toujours autant les qualités de conteur de Follett. Je suis très admirative de sa capacité à créer un univers réaliste et à y injecter des personnages crédibles et avec de la substance en quelques pages. Je serais curieuse de pouvoir l'observer faire ses recherches et ses entretiens préliminaires avant l'écriture de ses roman.
Dans Peur Blanche, il y a finalement peu de lieux, peu de temps mais un certain nombre de personnages. L'atmosphère de confinement, d'angoisse et d'urgence donne assez facilement envie de tourner les pages pour arriver à la fin. Rien de transcendant mais rien de décevant : en somme, un bon classique pour les amateurs du style et de la tonalité de Follett.



--- --- --- ---

Tu peux retrouver la première partie de mon update lecture de ma PAL hivernale en cliquant ICI.

--- --- --- ---

Ce sera tout pour cet update ! Je te parle du premier tome de La Passe-Miroir tout bientôt, probablement dès la semaine prochaine. En attendant, n'hésite pas à me dire si tu as lu l'un des livres évoqués ci-dessus et ce que tu en as pensé !


Lily

dimanche 16 avril 2017

Instablog #8 (un livre, des livres et des sushis)

Toujours pas abonné(e) à mon feed Instagram ? Voici ce que tu as manqué !


sunrise

Souvenir d'un petit road-trip du mois de mars... ;-)

THE WALKING DEAD VOLUME 1 DAYS GONE BYE

En bonne geek obsessionnelle que je suis, je me suis jetée sur le comic après avoir dévoré et analysé la série. J'attends d'avoir quelques numéros à mon actif pour émettre un avis.

FANTASTIC BEASTS LE SCRIPT

J'ai à peine ouvert le bouquin mais il est tellement sublime que je ne regrette pas du tout de l'avoir acheté ♡ !

blog littéraire littérature livres

Il y a-t-il quelque chose de plus génial qu'un Book Haul ? La réponse est non.

Wild - Cheryl Strayed

L'oubli du haul ! Pour me faire pardonner, je lui ai offert un cadre un peu plus particulier 🌾

sushi maki sushishop

Première commande Sushishop : miam !

dream machine coffret deluxe édition limitée

Fière comme une maman ♡ ! 



xoxo
Lily