dimanche 30 avril 2017

Quel verdict pour « La Passe-Miroir (tome 1) - Les Fiancés de l'Hiver » par Christelle Dabos ?

Et voici la chronique complémentaire de mon dernier update lecture :) Comme elle était un peu trop longue pour le format, j'ai préféré lui consacrer un article à part entière.

Promis, après ça, j'en ai fini avec mes lectures d'hiver ! En même temps j'ai rien prévu de particulier pour les autres saisons donc ce n'est pas SI grave si j'ai un peu débordé ;-).

La Passe-Miroir - Les Fiancés de l'Hiver -Christelle Dabos

La Passe-Miroir (Tome 1), Les Fiancés de l'Hiver - Christelle Dabos ★★★☆☆

J'ai mis un peu de temps à me lancer dans cette lecture. Les avis unanimement positifs de la blogo et de la booktubosphère me faisaient un peu peur et je redoutais l'effet Aristote & Dante. Et puis, parce que je n'ai aucunement l'intention de mourir idiote, je me suis jetée à l'eau. Remarque que, si je ne l'avais pas fait, ce titre ne ferait pas l'objet d'un article, donc je ne t'apprends pas grand chose.

Pour ne pas faire durer un suspense inutile, je n'ai pas trouvé ce premier tome désagréable. J'ai ressenti beaucoup d'imagination et de potentiel vis-à-vis de cet univers auquel j'ai trouvé des similitudes avec la fantaisie et l'absurdité d'un Alice aux Pays des Merveilles ou de L'Écume des Jours de Boris Vian (ou des souvenirs que j'en ai). Ce n'est pas tout à fait ce à quoi je m'attendais, ni mon genre de prédilection mais ma foi, pourquoi pas. Ça a le mérite de ne pas être vraiment courant dans la littérature jeunesse, donc un bon point pour Christelle.

Fiouf, ce que je suis sympa (ça change, je sais). Tu étais là pour des reproches et des réserves ? Ne bouge pas, j'arrive. Il faut bien que je justifie ces deux étoiles ajourées.

Résumé La Passe-Miroir - Les Fiancés de l'Hiver -Christelle Dabos

Dans un premier temps, j'ai trouvé Les Fiancés de l'Hiver assez lent. Il ne se passe pas grand chose pendant un bon trois-quart de bouquin, et ça fait pas mal long. J'ai eu l'impression que l'histoire ne commençait véritablement que lorsque l'action se déroulait chez Archibald et que les choses avançaient enfin. Et pile au moment où ça devient intéressant, paf ! On arrête le tome 1. Autant un bon cliffhanger de série TV ne me dérange pas, autant sur un livre, ça a tendance à me souler.

Dans un deuxième temps, j'ai trouvé ce livre légèrement confus. Dans le monde de Christelle Dabos, il y a peu de points communs avec notre univers et Ophélie, le personnage principal, est elle déjà très familière avec ce qui l'entoure. Même si elle ne connaît pas du tout l'arche du Pôle, elle l'appréhende avec une grille de compréhension qui n'est pas celle du lecteur. L'effet du personnage-miroir n'est donc pas optimal. Les différents clans, les esprits de famille, les dons familiaux, les talents personnels et tout le reste : la richesse de l'univers fait qu'il est assez difficile à assimiler. Du moins pour moi. À ma connaissance, personne d'autre ne s'en est plaint.

Et en parlant de talents, j'ai regretté que ceux d'Ophélie soit finalement si peu exploités dans ce premier tome. La capacité à se déplacer à travers les miroirs m'a plus donné l'impression d'être un outil d'auteur (destiné à faire avancer ou résoudre les intrigues) plutôt qu'une réelle plus-value pour l'histoire ou le personnage. Quant à ses dons de lectrice, elle ne s'en sert quasiment jamais. Ce n'est pas autorisé, il ne faut pas le faire à tout bout de champ pour ne pas altérer l'histoire des objets, blablabla et que sais-je d'autre. J'espère que les deux "pouvoirs" ont davantage d'utilité et de raisons d'être dans les tomes suivants. Autrement, ce serait un peu du gâchis.

Sans surprise, Ophélie n'a pas éveillé le moindre intérêt en moi. Comme je le disais dans ma réflexion sur cet archétype de personnage féminine jeune, maladroite et grande lectrice, je la trouve finalement assez similaire à toutes ses petites camarades de la littérature jeunesse.
Thorn, sans surprise non plus, m'a un tout petit peu plus intéressée, même s'il n'est pas exempt de défauts et de clichés. Il n'est pas facile à décrypter mais ses talents ont beaucoup de potentiel. Je suis curieuse de découvrir la manière dont l'auteure va l'exploiter et le développer dans les tomes suivants. J'espère ne pas être déçue, parce que je mise beaucoup sur lui !

Dernier détail qui m'a un peu gênée, c'est la répétition dans la description des personnages. Chacun possède un nombre réduit de caractéristiques physiques souvent répétées. À titre d'exemple, voici ce qui est écrit page 134, au sujet de la tante Roseline :

« À la lumière de la lanterne, son teint paraissait plus jaune encore qu'à l'accoutumée. »

et ce qui est écrit seulement 43 pages plus loin, toujours au sujet de la tante Roseline :

« La lumière de la lampe rendait son teint plus jaune qu'il ne l'était déjà au naturel. »

TU L'AS DÉJÀ DIT.
De mémoire, il y a les mêmes redondances avec la taille de Thorn et la beauté de Berenilde. J'ai trouvé ça un peu lourd. Qu'il y ait des rappels à chaque début de tome, je comprends, mais à priori je n'ai pas eu le temps d'oublier que Thorn était immense en 40 pages. Cela me surprend un peu de la part d'une maison de la qualité de Gallimard.

Comme souvent, j'ai passé beaucoup plus de temps sur le négatif que sur le positif, mais comme d'habitude, je l'écris tel que je le pense. Je ne regrette pas du tout de m'être lancée dans la saga et je suis convaincue que c'est un premier tome de qualité pour le genre. Pas tout à fait au niveau d'un Harry Potter ou d'un À la Croisée des Mondes (que je garde toujours en référence) mais tout de même très au dessus de la moyenne. J'aurais aimé lui accorder un 4/5 mais les longueurs ont un peu plombé mon appréciation. Disons que pour ce premier tome, ce serait plutôt un 3,5.

Je sais que vous êtes beaucoup à avoir aimé le livre, alors si tu fais partie de ses fans, n'hésite pas à me dire ce que tu en as pensé, les points sur lesquels on est en accord ou en désaccord. Et à m'encourager pour la lecture du tome 2 ;-).


Lily

7 commentaires:

  1. De mon côté j'ai beaucoup aimé ce livre et j'ai tout de suite été plongée dans l'histoire. Cela fait déjà quelques temps que je l'ai lu et j'ai oublié certains détails mais je ne me rappelle pas avoir trouvé le début de l'histoire lent. J'ai déjà vu cette critique ailleurs que sur ton blog et ça m'avait étonnée. J'y ai donc réfléchi et, effectivement, je me souviens qu'il n'y avait pas une action folle, mais ce n'est pas du tout quelque chose qui m'a gênée.
    Pour moi, c'était un livre coup de cœur, comme pour certaines blogueuses ou booktubeuses qui l'ont beaucoup aimé.

    En ce qui concerne l'écriture, j'avoue qu'il y a des répétitions, c'est flagrant lorsqu'on tente de les relever comme tu l'as fait. Mais je ne crois pas que je l'avais remarqué lors de ma lecture (il y a juste un truc dont je me rappelle, c'est Ophélie qui « écarquille » souvent les yeux, ça m'a frappée (dans le deuxième tome aussi).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me souviens de ton commentaire quand j’avais présenté ma PAL d’hiver ! Tu m’avais dit que t’avais adoré et que c’était un coup de coeur pour toi :)
      Je ne m’attendais pas à un coup de coeur pour Les Fiancés de l’Hiver mais je suis déjà contente d’avoir apprécié ma lecture. Avec les titres qui ont beaucoup de succès comme ça, je suis toujours un peu frileuse.
      C’est drôle parce qu’habituellement, l’absence d’action n’est pas quelque chose qui me gêne, mais pour le coup j’ai vraiment senti les longueurs au début. Je pense que c’était plus flagrant du fait que c’était un premier tome et qu’il y a sans doute beaucoup de choses mises en place pour la suite. Tu ne te souviendrais pas par hasard d’où tu as lu la critique sur les longueurs ? Ça m’intéresserait de la lire ;-).

      Je pense que je suis une lectrice assez pinailleuse et exigeante au niveau du style et de sa rigueur. Du fait que j’écris aussi beaucoup (et donc que je suis habituée à relire et à voir mes propres erreurs), je repère beaucoup de choses dans ce genre. D’autant que pour le coup, comme j’ai mis un peu de temps à me faire embarquer par l’histoire, j’ai eu tout le loisir de repérer ces petits détails.

      Supprimer
  2. Merci pour ta revue! C'est un livre que j'hésite à lire depuis un sacré moment, vu le nombre de personnes qui l'ont adoré. Mais, moi et la littérature young adult (et ses clichés surtout) on est pas copains. Vu que je suis également une lectrice pinailleuse, je ne suis pas sure que ça me plaise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très honnêtement, j’ai tendance à être assez sévère dans mes chroniques mais ce n’est pas du tout un livre que je déconseille. Je ne suis pas très copine avec la (mauvaise) littérature jeunesse et ce n’est vraiment pas le cas pour La Passe-Miroir. Après ça dépend beaucoup de tes goûts et de ce que tu aimes lire habituellement.

      Supprimer
  3. Ah ta chronique est très complète et moins enthousiaste que celles que j'ai pu lire, même de la mienne. Tu as le don pour trouver ces petites choses qui ne vont pas je trouve^^.

    Je me rappelle avoir trouvé que le déroulement de l'histoire était assez long mais contrairement à oit j'avais beaucoup apprécié car j'avais trouver ça chouette de prendre le temps de me plonger dans un univers si complet et différent de ce que j'avais pu lire ! Je te rejoins aussi sur le personnage d'Ophélie qui amasse de nombreux clichés.. Mais je la trouve sympathique et son caractère se renforce au second tome ce qui est assez appréciable. Je m'étonne un peu plus de ton avis sur Thorn car je l'avais trouvé loin des clichés du beau bruns mystérieux. Il ne garde que le côté mystérieux puisque je l'ai souvent trouvé incompréhensible voir même antipathique, par moment ! Pareil au second tome, il est encore plus incohérent que dans le premier.. Je trouve qu'il a du potentiel ce petit bonhomme ! Après je lis seulement quelques YA, du coup je pense ne pas avoir le même seuil d'énervement face à ces clichés ^^

    Mathilde m'a fait sourire avec l'écarquillement quasi constant de ses yeux ahahah ! Ça par contre je m'en souviens totalement^^

    Bon 1er Mai !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un moyen poli de dire que je suis une lectrice relou ahaha. Je blague évidemment ;-).

      Et tu as raison, dans un sens la longueur donne le temps de s’immerger. J’en aurais peut-être juste aimé un peu moins. Totalement d’accord sur l’univers, je ne m’attendais pas du tout à ça et j’ai été très surprise.

      Thorn est complètement moins cliché qu’Ophélie, c’est clair. Je n’ai pas tout retenu/noté de ce que j’en pensais pendant ma lecture, mais c’est dans son côté sombre/à l’air dangereux que je le trouvais un peu attendu. Je trouve l’opposition de « la fille qui a l’air fragile et inoffensive VS le mec qui fait un peu peur » assez classique pour le genre. Mais effectivement, j’attends beaucoup de son personnage, j’espère qu’il me donnera matière à satisfaction dans les tomes suivants :)

      Bon 1er mai à toi aussi !

      Supprimer
    2. MDRRRRRR Alors là pas du touuuuut ! Je suis loin d'être comme ça, justement j'admire ces personnes qui ont un sens plus critique sur leurs lectures car je suis très bon public^^

      Oh la la quand je relis mon ancien commentaire je suis morte de rire en voyant les fautes d'ortho, de frappe et les phrases trop vites écrites mdr. J'espère qu'il te satisfera dans les tomes suivants également, bises :D

      Supprimer